The Pink Lady

Le fruit de ma gourmandise

RSS not configured
Posté par Julie le 21 Déc 2010

Makis et makis californiens

Avant de me lancer dans la confection de makis, j’appréhendais l’étape de la cuisson du riz. Cette étape me paraissait assez difficile à surmonter car il s’agit d’être précis. J’ai opté pour la cuisson au cuit-vapeur, à défaut d’avoir un cuiseur à riz. En fin de compte, je pense qu’il était nickel, je suis contente : assez cuit, pas croquant mais pas réduit en bouillie non plus. Et le roulage, on ne peut pas toujours tout avoir du premier coup, la prochaine fois ce sera mieux ! En attendant, nous nous sommes régalés donc que demander de plus ?

makis

Pour cette fois-ci, nous avions réalisé trois rouleaux, un composé de concombre-saint Morêt-saumon fumé, un composé de concombre-carotte-Saint Morêt-surimi et le dernier à base de saumon fumé-concombre- carotte-Saint Morêt. Mais l’avantage, c’est que l’on peut garnir les makis selon ses goûts, selon les ingrédients que l’on a sous la main. La prochaine fois, ce sera au saumon cru, miam !

Maki californien

Maintenant, place à la recette !

Ingrédients pour 3 rouleaux (soit 18 pièces):

  • 200 gr de riz à sushi
  • 250 gr d’eau
  • Vinaigre de riz (j’ai utilisé un mélange déjà prêt pour sushis)
  • 3 feuilles d’algue nori
  • Graines de sésame
  • 1 concombre
  • 1 carotte
  • Quelques bâtonnets de surimi
  • 2 tranches de saumon fumé
  • Fromage type Saint-Morêt
  • Sauce soja
  • Wasabi
  • Gingembre rose mariné (gari)

Matériel nécessaire :

  • Une spatule en bois
  • Un plat à fond plat non-métallique
  • Une natte en bambou (makisu)
  • Un couteau bien aiguisé

Recette :

Préparation du riz

  1. Rincez bien le riz. Pour cela, versez-le dans un grand saladier et rincez-le à grande eau en le remuant à la main. Filtrez l’eau à l’aide d’une passoire et rincez-le une seconde fois. Renouvelez l’opération une troisième fois ou jusqu’à ce que l’eau soit claire. Cette opération sert à retirer l’amidon du riz. Mettez-le à égoutter quelques minutes.
  2. Versez un litre d’eau dans la cuve de votre cuit-vapeur et déposez ensuite le riz et l’eau dans le bol adapté à la cuisson du riz. Laissez cuire une trentaine de minutes. A la fin de la cuisson, toute l’eau doit avoir été absorbée et le riz doit être cuit mais pas réduit en bouillie.
  3. Lorsque l’opération est réussie, laissez refroidir le riz une dizaine de minutes, puis transvasez-le dans un moule à fond plat, non-métallique (on conseille un plat en bois). A l’aide d’une spatule en bois, tranchez régulièrement le riz à angle droit pour en séparer les grains sans le casser. Versez un peu de vinaigre de riz et mélangez délicatement en soulevant le riz et en le tournant de l’extérieur vers l’intérieur. Pour ma part, j’ai dosé le vinaigre au pifomètre mais il ne faut surtout pas que le riz soit noyé sous le vinaigre. Laissez ensuite tiédir le riz.

Préparation des makis

  1. Pendant que le riz tiédit, détaillez vos légumes en bâtonnets fins, et le saumon fumé en lamelles.
  2. Préparez une tasse d’eau tiède avec une cuillère à soupe de vinaigre et enveloppez votre natte en bambou de film plastique. Déposez une feuille d’algue nori sur le bord de la natte en bambou, côté brillant au-dessous et dans le sens de la longueur. Trempez vos mains dans l’eau tiède vinaigrée puis secouez-les pour éliminer l’excédent. Prenez un peu de riz et étalez-le uniformément sur l’algue, recouvrez la feuille de riz en laissant seulement une bande d’un centimètre vide, en haut de la feuille.
  3. Déposez tous les ingrédients qui composeront votre maki sur toute la longueur de la feuille, de préférence au centre.
  4. Saisissez le makisu entre vos pouces et vos index. Faites rouler la natte vers l’avant, en serrant bien l’algue autour du riz et de la garniture – la bande d’algue laissée vide servira à coller le rouleau. A l’aide de la natte, pressez le rouleau pour lui donner une forme carrée. Réservez.
  5. Renouvelez l’opération tant qu’il vous reste du riz. Vous pourrez modifier la garniture à votre guise.
  6. Pour réaliser des makis californiens, lorsque vous aurez étalé uniformément le riz, saupoudrez de graines de sésame et retournez délicatement la feuille d’algue pour obtenir le riz dessous. (Pour cela, il vaut mieux avoir enveloppé la natte d’un film plastique). Garnissez et roulez comme expliqué précédemment.

Découpe des makis

  1. Déposez les rouleaux sur une planche à découper, couture en bas. Passez votre couteau sous l’eau tiède quelques secondes puis essuyez-le avec un torchon propre. Découpez les bords du rouleau, puis coupez-le en deux au milieu et encore en trois, de façon à obtenir six pièces. Essuyez bien votre couteau entre chaque coupe.

Service

  1. Vos makis sont enfin prêts : servez-le avec une petite coupe de sauce soja, un peu de wasabi et du gingembre rose mariné.

Bon appétit !

Suggestions : Si vous souhaitez utiliser du poisson cru, demandez conseil à votre poissonnier car le poisson doit être extra-frais. N’hésitez pas à lui préciser que vous allez réaliser des sushis et par la même occasion, vous pouvez lui demander qu’il vous découpe le poisson en filets. Évitez surtout d’acheter le poisson en supermarché !

Si vous n’utilisez pas du vinaigre à sushi tout prêt, vous pouvez réaliser l’assaisonnement vinaigré en mélangeant 40 ml de vinaigre de riz, 20 gr de sucre et une pincée de sel.

Recette précédemment publiée sur mon ancien blog Elle’s Kitchenette.

Vous aimerez peut-être aussi :

Une réponse pour l'instant.

  1. tasteofbeirut dit :

    Ils ont l’air délicieux! Après avoir boudé la cuisine japonaise j’ai décidé de me lancer, on verra bien!