The Pink Lady

Le fruit de ma gourmandise

RSS not configured
Posté par Julie le 02 Fév 2013

Le Suisse de Valence

Le Suisse, contrairement à ce que son nom indique, est une spécialité régionale issue de Valence dans la Drôme. C’est un petit bonhomme confectionné à base de pâte à sablés qui contient des dés d’orange confite et qui est parfumée au rhum et à la fleur d’oranger. Après avoir été façonné en bonhomme orné d’un chapeau et d’une fine moustache, le biscuit est donc décoré de raisins secs, faisant office de boutons d’uniforme, et de grains de café figurant les yeux. La forme de ce biscuit ainsi que son nom sont un hommage au Pape Pie VI qui fut fait prisonnier par Bonaparte et termina son exil à Valence où il décéda en 1799. En mémoire, il fut créé un gâteau reproduisant l’uniforme de sa garde Suisse.

J’ai suivi à la lettre la recette et les explications de la maison Nivon (j’ai juste diminué les quantités, vous comprendrez pourquoi), une boulangerie que tous les valentinois connaissent, où on trouve de délicieux Suisses, des pognes, et plein d’autres bonnes choses !

Pour que mes explications soient plus claires, notamment pour le façonnage du bonhomme, je vous ai concocté un petit diaporama à la fin de l’article.

Le Suisse de Valence
Serves 3
Write a review
Print
Prep Time
1 hr
Cook Time
20 min
Prep Time
1 hr
Cook Time
20 min
Ingredients
  1. 860 gr de farine
  2. 250 gr de beurre à température ambiante
  3. 260 gr de sucre
  4. 7 gr de bicarbonate de soude
  5. 100 gr d’écorces d’orange confite
  6. 2 œufs
  7. 100 gr de rhum et d’eau de fleur d’oranger mélangés
Pour la décoration
  1. Quelques raisins secs, grains de café ou pépites de chocolat
Pour la dorure
  1. un œuf battu avec une cuillère à café de miel fondu.
Instructions
  1. Préparez tous les ingrédients. Dans un grand saladier ou dans un robot pétrin muni de la feuille, travaillez le beurre en pommade, puis ajoutez le sucre, le bicarbonate et les dés d’écorce d’orange confite. Ajoutez ensuite les œufs un par un.
  2. Lorsque le mélange est bien crémeux, ajoutez le rhum et l’eau de fleur d’oranger. Si vous utilisez un robot pétrin, ôtez la feuille et remplacez-la par le crochet pétrisseur. Ensuite, incorporez peu à peu la farine et mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
  3. Saupoudrez un torchon d’un voile de farine et déposez-y le pâton. Enroulez le pâton dans le torchon et laissez reposer trente minutes.
  4. Divisez la pâte en trois parts égales, et sur chaque part, prélevez un petit bout de pâte que vous réserverez pour la décoration du bonhomme. Donnez à chaque pâton la forme d’un ballon de rugby, puis à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, applatissez-le en partant du milieu de façon à obtenir un ovale de 3 cm d’épaisseur.
  5. Façonnage : faites 1 entaille entre les jambes, 2 entailles verticales au niveau des bras et 2 entailles de chaque côté de la tête. Étirez les bras, les jambes, arrondissez la tête. Avec la pâte réservée, ajoutez 2 pieds, 1 chapeau, des boutons, 1 nez et 1 moustache, ainsi que des bandes sur l’uniforme et formez les 2 yeux (avec des grains de café, ou des pépites de chocolat).
  6. Préchauffez le four à 240°C. Déposez vos Suisses sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé puis dorez-les 2 fois avec le mélange d’œuf et de miel. Enfournez une 20aine de minutes jusqu’à ce que le bonhomme soit bien doré. Si le Suisse ne paraît pas tout à fait cuit, laissez-le continuer à cuire doucement dans le four éteint. Dégustez-le froid.
Commentaires
The Pink Lady http://www.thepinklady.eu/

Vous aimerez peut-être aussi :

Catégories: Dessert, Gâteaux & cakes

5 réponses pour l'instant.

  1. Châtaigne dit :

    Alors là, chapeau ^^ Il est magnifique ce suisse et crois-moi j’en ai mangé beaucoup ! Reste plus que le verdict gustatif, je peux venir chez toi 🙂 ?

    • Julie dit :

      Merci Châtaigne !! Il était aussi trop bon, mes collègues ont bien apprécié, et tu me fais penser que j’ai oublié de mentionner que c’était la recette de chez Nivon… donc une référence ! Bises

      • Châtaigne dit :

        Ah ouais, carrément ! LA référence sur Valence 😉 J’aime beaucoup les suisses de chez Guillet également, ils sont moelleux à souhait ! ça me donne faim toussa !

        • Julie dit :

          Ah j’ai jamais goûté de Suisse de chez Guillet, tu vois ! Chez Guillet, nous on achète plutôt tous les gâteaux d’anniversaire de la famille, mais à la boutique de Romans 🙂 Faudra que je pense à tester leur Suisse alors, dès qu’on redescend dans la Drôme 🙂

  2. idebenone dit :

    A la fin du 18ème siècle, le général Bonaparte envoya le pape Pie VI en exil à Valence où ce dernier mourut. Lors du défilé de la garde Suisse du souverain pontife, une boulangère eut l’idée de confectionner un gâteau reproduisant le costume de parade des soldats. Depuis, on retrouve dans toutes les vitrines de la ville ce petit bonhomme en pâte sablée et écorce d’orange, boutonné avec des raisins de Corinthe.